Les opportunités du FBP en RDC

Les 60 participants du cours avec le Secrétaire Général

Le 75ème cours FBP International est déroulé du 8 au 20 octobre 2018 à Kinshasa en République Démocratique du Congo, réunissant 60 participants du niveau central.

Ici le rapport du cours. 

La statut de la santé de la population en RDC n’est pas bon suite aux multiples problemes. La mortalité maternelle est élevée, il existe un taux élevé de la malnutrition et des problemes de santé reproductive aussi pour les adolescents. Il n’existe pas encore une stratégie convaincante pour associer le secteur privé dans le système de santé qui représente dans les grandes villes comme Kinshasa plus de 80% des prestations. Continuer la lecture

Le nouvelles sur le Financement Basé sur les Résultats en Guinée

Les 47 particpants avec le Ministre de Santé

Le 74ème cours international RBF a eu leiu à Coyah en Guinée du 10 au 22 septembre 2018. Il y avait 47 participants des niveaux central, régional et de district et parmis eux trois représentants des partenaires et un représentant du secteur privé.

L’impact du 74ème cours RBF s’est reflété dans la bonne qualité des plans d’action des groupes (voir le rapport). Le score moyen de prétest était de 32% ce que signifie un progrès de 30% par rapport au posttest de 62%. Les trois participants suivants ont obtenu la « mention favorable » pour leur test final avec un score de 83% :

  • Dr Ahmed Sekou Tidiane BARRY Ministère de Santé – DNESH
  • Dr Moussa SOUMAH Ministère de Santé – SNAS
  • Dr Houssainatou BAH DPS Dubreka

Continuer la lecture

FBP au Mauritanie, Togo, Djibouti, RCA et Guinée

Les 33 participants du 69ème cours PBF de Cotonou

Le 69ème cours PBF a eu lieu à Cotonou du 18 au 30 Janvier 2018 avec 33 participants provenant du Djibouti (12x), du Togo (11x), de Mauritanie (7x), de la RCA (2x) de la Guinée Conakry (1),

L’impact du cours PBF a été traduit dans une bonne qualité des plans d’action réalisés par les groupes de pays (voir la suite de ce rapport et le rapport du cours detaillé). L’équipe de facilitation pour le cours est expérimentée car ils viennent de plusieurs pays (RDC, Bénin, Burkina Faso, Pays Bas, Congo) et travaillent aussi dans plusieurs pays. En plus, les délégations de la RCA et de la Guinée Conakry sont venues avec beaucoup d’expériences pratiques avec le PBF dans leurs pays. Cela a aidé les autres participants à mieux comprendre les réalités et expériences du PBF dans le monde.

Cinq participants ont obtenu un certificat de distinction avec un score de 90% ou plus pour le test de fin de formation. Il s’agit de trois participants de Mauretnie, un de Togo et un de Guinée:

RÉSUMÉ DES RECOMMANDATIONS DE CHAQUE PAYS

Continuer la lecture

Recommandations pour le Nigeria, la Gambie, l’Ethiopie et la Zambie

Le 70ème cours de financement basé sur la performance (PBF) s’est déroulé du lundi 28 mai au vendredi 8 juin 2018 à Mombasa, au Kenya.

Ici la rapport du cours (course report)

Trente et un participants ont assisté au cours: 16 participants du Nigeria, 6 de la Zambie, 5 de l’Éthiopie, 3 de la Gambie et 1 des États-Unis. Les groupes ont analysé leurs systèmes de santé et ont élaboré des plans d’action détaillés sur la manière de faire progresser le FBP dans leurs pays, États et régions respectifs. Trente participants ont fait l’examen final et obtenu un score moyen de 70%, incluant trois distinctions.

Observations sur le cours PBF de Mombasa et son évaluation

Les évaluations journalières ont abouti à des scores qui étaient comparables aux précédents cours d’anglais. L’évaluation finale a indiqué que les participants avaient l’impression que le contenu du cours correspondait bien à leurs activités professionnelles habituelles. Les participants étaient également satisfaits de la méthodologie et de l’organisation. Le contenu des modules de cours a été apprécié avec des scores plus élevés par rapport aux cours précédents. Certains participants ont indiqué que les facilitateurs devraient éviter le dogmatisme et reconnaître que le contexte spécifique de chaque pays est important. La question du respect des caractéristiques propres à chaque pays est pleinement reconnue. Dans le même temps, nous considérons que le débat ouvert et comparatif dans un forum international stimule une réflexion originale et une caractéristique essentielle du cours.

Le cours était organisé autour du développement des plans d’action individuels et des groupes. Ce focus sur les plans d’actions est commencé il y a quelques années et, à chaque cours, a reçu une plus grande attention. Nous prévoyons d’avancer dans cette voie et d’approfondir la qualité des plans d’action individuels ou collectifs à chaque fois et de construire les 17 modules de cours autour de cette tâche principale.

Continuer la lecture

Recommendations du 71ième cours PBF de Douala

Les 32 participants avec les authorites de la ville de Douala

Le 71ème cours international PBF a eu lieu à l’Hôtel Makepe Palace de Douala, du 7 au 19 mai 2018. Trente-deux participants ont pris part à ce cours avec six facilitateurs et trois personnels dédiés au Secrétariat. Trois participants étaient de la République Centrafricaine et vingt-neuf du Cameroun. Le score moyen des 32 participants qui ont fait le test final était de 75% ce qui est légèrement supérieur aux résultats de tests des cours PBF pendant les deux dernières années. Trois participants ont obtenu la mention « distinction ».

Ici le rapport du cours.

Les aspects positifs du cours international PBF de Douala

Les évaluations journalières du cours étaient bonnes. Également lors de la clôture du cours on a aperçu un très bon feedback des participants sur le contenue et la méthodologie du cours.

Il y avait plusieurs plans d’actions convaincants et leur qualité était mieux par rapport aux cours précédents car nous avons donné plus de temps aux participants pour la préparation de leur plan et pour l’accompagnement individuel par les facilitateurs. Notamment les plans d’action de la Division de Coopération (DCOOP), de l’Inspection Générale des Services Médicaux et Paramédicaux, le Programme National de Lutte contre Paludisme, des Fonds Régionaux de Promotion de la Santé ainsi que de la Direction Générale du Ministère de Santé de la RCA étaient de bon niveau et ces organisations sont aussi stratégiquement importants pour la pérennisation et le financement du système PBF.

Cette fois l’Hôtel Makepe était évalué par les participants comme un bon lieu pour le déroulement du cours, ce qui était une amélioration par rapport aux cours précédents. L’hôtel  s’est investi dans  l’amélioration des chambres et de la salle de conférence. La  restauration cette fois était jugée bonne et suffisante.

Les aspects du cours qui nécessitent des améliorations

Question Turning Point

Pendant l’évaluation finale du cours, 30% des participants ont dit que « les objectifs du séminaire n’étaient pas en relation avec leur activités professionnelles ». Cela pourrait être le cas en particulier pour les Programmes qui ne sont pas directement liés au ministère de la Santé qui s’inscrit dans le PBF.

La durée du cours était considérée comme trop courte par 39% des participants ; ce qui signifie qu’il devient chaque fois plus difficile de partager tous les éléments du cours dans un délais de 14 jours.

Le livre cette fois n’était pas bien imprimé ce que les participants ont observé dans leur évaluation finale.

Recommandations des participants au cours pour le Ministère de Santé

  • Restitution du cours PBF dans les administrations (tous les participants) ;
  • Plaidoyer auprès des responsables  pour l’enrôlement dans le PBF des autres directions et structures (tous les participants) ;
  • Plaidoyer auprès des décideurs pour l’introduction du cours PBF dans la formation initiale des écoles de formation en médecine, Infirmier, ENAM (tous les participants) ;
  • Évaluer la faisabilité de la revue des taxes des structures sanitaires privées et de les harmoniser avec ceux des structures publiques (DRFP en liaison avec le MINFI) ;
  • Plaidoyer auprès du Minsanté pour le découpage plus rationnel des districts de santé  (DOSTS / DRSP / District de Santé / CIS)
  • Plaidoyer auprès des décideurs pour l’introduction de la formation des entrepreneurs de la santé dans les grandes écoles de formation médicales (tous les participants) ;
  • Intégrer dans le plan de travail des inspections générales du Minsanté les aspects de qualité dans le contexte de la reforme PBF, comme notamment les contre-vérifications et le système d’accréditation (IG avec l’appui de la CTN) ;
  • Disséminer et appliquer effectivement de la circulaire du MINSANTE sur la gestion financière des formations sanitaires au Cameroun (IGSA / CTN) ;
  • Élaborer / mettre à jours les lois / procédures en vigueurs au Minsanté afin qu’elles épousent les réformes actuelles (IGSA / DAJC / DCOOP) ;
  • Revoir les stratégies de vérification communautaires afin que les aspects éthiques (p.ex. la confidentialité) y soient intégrés       (CTN, ACV, DOST) ;
  • Mettre les communes sous contrat de performance pour la vérification des activités communautaires (CTN, ACV) ;
  • Introduire des indicateurs avec un financement suffisant pour l’alimentation complémentaire, par lequel les FOSA achètent les intrants (DPS)
  • Ajouter plus d’informations sur le portail PBF / SNIS telles que les revenus des FOSA et le nombre de personnel qualifié (ACV / CIS / CTN) ;
  • Disséminer le manuel de procédures PBF dans toutes les structures sous contrat (CTN – DRSP – ECD).

Continuer la lecture